IN ANIMO E. H.INTRODUCTIONLE CERVEAUUNE CITATIONIN 1/IN 2/IN 3/IN 4/IN 5/IN 6/BRUIT/OUT/


CERVEAU VS IN ANIMO
Je repense à la réunion déjeuner du dimanche 30 Novembre, qui réunissait Alexandra Compain-Tissier, Albane Duplessix, Émilie Hermant, Vincent Chhim, Emmanuel D'orlando, Sébastien Montéro et moi-même) et je comprends enfin que la façon de nommer le projet dont il est ici question est évidemment beaucoup plus importante que je n'ai voulu le croire.
J'avais comme tout le monde utilisé une sorte de diminutif - Le Cerveau - pratique mais inexact, comme c'est souvent le cas pour un diminutif. L'expression, j'en suis sûr, restera malgré cette tentative, entre-autre parce qu'il est homonyme du titre d'un film drôle que nous avons tous vu il y a quelques années. ce Cerveau a fait naître et revenir nombre de questions quand à la nette différence entre "le cerveau", "E. H.", et "In animo E. H.", J'ai alors essayé sans grand succès, je crois, de parler d'interface, de système d'exploitation, pour éclairer ce qui me semblait être le chemin à emprunter. J'ai même avoué avoir fait un portrait d'E.H., sans le montrer. Ce portrait que vous avez maintenant sous les yeux (c.f. page d'accueil) est pour moi l'emblème du projet, censé rappeler que ce cerveau a un visage, une tête posée sur un corps et que c'est de là qu'il faut partir pour que "ça passe" dans l'animo d'E. H. Le titre "IN ANIMO E.H." a pour moi d'autres qualités, entre-autres celle de me rappeler un album de Nirvana.

Et pourquoi les initiales ? Parce que c'est discret et que la discrétion est une notion qui m'intéresse (parfois ; en l'occurence).


Vincent Bergerat